1833 : réparation de l'abreuvoir public, de la fontaine publique. On notera que sur les PV, tous les mois, au fil des ans, apparaissent toujours une dotation pour l'entretien de l'abreuvoir, de la fontaine, de l'horloge, du four communal, le curetage du Fresquel...

1836 : devis pour réparation de l'abreuvoir public établi par Paul Roques, maçon. "la réparation devient urgente, l'eau s'écoule et forme mare"

1885 :  le curé consent à céder le bucher du presbytère pour l’établissement d’un réservoir d’eau moyennant une concession d’eau

1885 :  emprunt de 31800 francs pour le projet du réservoir d’eau

1885 : Construction  d’un abreuvoir alimenté par un robinet à côté de la partie basse de l’église

1885 : Suppression de 2 fontaines sur 7 car trop éloignées du centre

1886 la tour du moulin à eau (appelée l'éolienne) destiné à élever l’eau dans le réservoir construit dans le village présente dans son couronnement une lacune regrettable. La mise en place d’une balustrade est indispensable pour permettre à la personne qui « soigne » le moteur à vent d’être en parfait sécurité. M Hugonnet Pierre forgeron la réalisera (c'est un de mes arrière grand père)

1886 : Assainissement de la tour du moulin à eau  car l’eau détériore la pompe qui se trouve immergée

1888 : devis de construction de fontaines publiques

1890 : en mars, un vent violent disloque la colonne du moulin à eau

1893 : la mairie porte réclamation auprès de M Roger, ingénieur des Arts et Manufactures à Carcassonne et refuse de payer les réparations sur le moulin à eau qui est toujours défectueux. le grand vent de mars 1890 disloqua la colonne suite à la rupture des rivets de la partie centrale. La mairie demande que soit reconnu un vice de construction puisque le même problème est survenu dans diverses communes

1897 : Lors de la construction des abreuvoirs et fontaines publics, monsieur Codderens a fait don du terrain sur lequel est édifiée la fontaine abreuvoir de sa métairie, en compensation la commune l’autorise à prendre gratuitement l’eau à cette fontaine pour alimenter une auge établie à ses frais sur son terrain

1901 : Réparation moulin à eau par Lapalu maçon

1903 : remplacement des conduits et filtration d'eau

1903 : nécessité de réparation du moulin à eau car le moteur est en rupture quasi totale. Le conseil approuve le projet de Michel Plancard, constructeur mécanicien à Carcassonne.

1904 : Une deuxième réparation a lieu en 1904 et le conseil refuse de s'acquitter de cette dette et invoque un vice de construction.

1905 : après un passage devant les tribunaux, la commune est condamnée à payer la dette + intérêts + frais avocat

1909 : projet d'installation d'une pompe électrique, le besoin en eau potable est urgent, le fournisseur de la pompe sera M. Durand de Carcassonne

1909 : la fontaine abreuvoir adossée au talus de M Codderens a besoin de réparations importantes et ne correspond plus aux nécessités actuelles, de par son emplacement elle ne peut être agrandie, les usagers demandent une autre construction en face  sur la propriété de M Benoit car elle serait exposée au soleil et à l’abri des vents froids  et on pourrait en augmenter les dimensions, cette demande est approuvée par le conseil

1909 : projet d’éclairage électrique de la commune, les rues et places seront éclairées par 20 lampes et 16 bougies, ce durant toute la nuit, la fourniture sera gratuite pendant 50 ans, la commune aura a sa charge le remplacement des lampes, les lignes seront instsallées sur des chemins et terrains communaux et  pourront servir au  particulier ( la sté méridionale de transports de force (12844 Fr))

1910 : La somme de 295f est versée à la société Méridionale de transport de force pour électricité du moteur des fontaines

1912 :  reconduction du contrat jusqu’en 1916 avec la Sté Méridionale de transport de force pour électricité force 2 chevaux

1919 :  le relèvement des prix de l’électricité est désormais réglementé par le comité d’électricité, organe du ministère des travaux publics

1920 : le maire a reçu de la part de particuliers des demandes de concession d'eau, la demande est refusée car l'alimentation en eau n'est pas assurée de façon assez large, tant pour les habitants que pour les animaux

2011 : installation d'une ferme photovoltaïque

2014 : l'éclairage public doit être étendu route de Lasbordes

2014 : une commande groupée de fuel doit être mise en place

2014 : projet de tavaux assainissement eaux usées, le poste relevage rue des 13 vents serait abandonné au profit d'un poste D1113

2014 : rénovation éclairage public coeur de village rue du four, rue du Paty et impasse des jardinets

2016 : bornage du terrain château d'eau La capelle

2016 : projet de mise en place borne de rechargement véhicules électriques : refusé vu le peu de véhicules de ce type dans la commune

2017 : début des travaux pour extension éclairage public route de Lasbordes

2018 : ENEDIS souhaite implanter un poste au lieu dit moulins à vent, car le poste existant est à renforcer : approuvé

2018 : nécessité de procéder à des études d'économies d'énergie sur les bâtiments public et éclairage public

2020 : ENIDIS installe les compteurs Linky très controversés

2020 : idée "lumineuse" de ENEDIS qui décide de procéder à l'élagage et nous annonce une coupure d'électricité toute l'après midi dans le quartier, et ils ont choisi le 21 décembre, jour le plus court de l'année (Brrrr!)

mes articles ne sont pas figés et sont mis à jour régulièrement en fonction de mes trouvailles

Retour à l'accueil