Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peinture (aquarelle, acrylique, encres), bois tourné, déco récup, le blog de nos passions mais aussi histoires, anecdotes, patrimoine de notre village du Lauragais : St Martin Lalande 11400 Aude

Garance - 11 St Martin Lalande

Je ne suis pas en avance : la Ste Garance c'était le 5 octobre et tombe le jour de la Ste Fleur

c'est en 2018 que le prénom Garance fut le plus donné

revenons à la Garance qui nous intéresse ici

je vous ai déjà parlé  rapidement de la Garance en juin 2016 dans mon article "350ème anniversaire du Canal du midi", où je disais

"Canal, je quitte ma résidence

par le chemin de la Garance

je vis tout près, quelle chance !"......

la rue de la Garance, c'est celle qui va de la nationale à l'intersection signalée par la croix

Garance - 11 St Martin Lalande
Garance - 11 St Martin LalandeGarance - 11 St Martin Lalande
Garance - 11 St Martin LalandeGarance - 11 St Martin LalandeGarance - 11 St Martin Lalande

peu avant d'arriver à la croix, à votre gauche, la "fontaine de loin", seul point d'eau pour le village initial qui était situé à proximité

Garance - 11 St Martin Lalande

j'en reviens à la Garance : c'est au XVIIIe siècle que St Martin Lalande s'enrichit grâce à la culture de cette plante tinctoriale donnant des teintes rouges

Garance - 11 St Martin LalandeGarance - 11 St Martin LalandeGarance - 11 St Martin Lalande

on va dire que c'est pour cela que les volets de la mairie ont été récemment peint en rouge du moins j'espère que ça n'a rien à voir avec le rouge Pays Basque car ici nous sommes en Lauragais, que diable !

voici les transformations de la mairie au fil des ans

Garance - 11 St Martin Lalande
Garance - 11 St Martin LalandeGarance - 11 St Martin Lalande

 

c'est une plante de 0.50 à 1.20m de haut, à racines rampantes, et qui se rencontre dans les haies, les fossés, les vignes....

Les racines en étaient extraites de la fin de l'été à la fin  d'automne, séchées au soleil, battues pour en éliminer la terre avant que d'être broyées en poudre

en 1716 dans le répertoire des plantes est référencée la Garance ayant pour régions de production la Provence, le Languedoc et le Roussillon

l'Alizarine produite chimiquement l'a aujourd'hui détrônée, c'est en 1868 que les chimistes réussirent à la produire chimiquement entraînant le déclin de la culture de la Garance

au début du XXème, la Garance était utilisée sur les uniformes de l'armée française

cette teinture rouge fut choisie comme couleur pour les uniformes en 1870 sauf que, nos soldats faisaient ainsi une cible de choix face aux prussiens ,

en 1914 cette couleur très voyante entraîna la perte de nombreux poilus , mais ce n'était point la faute à Garance mais à son homologue produite chimiquement, on décida donc de changer la couleur de l'uniforme

Garance - 11 St Martin Lalande
Garance - 11 St Martin Lalande

j'ai donc inspecté les fossés de la rue de la Garance à la recherche de cette plante, sans succès

reste la plaque

 

Garance - 11 St Martin Lalande

si vous voulez en savoir plus sur les plantes tinctoriales je vous invite à consulter cet ouvrage

Garance - 11 St Martin Lalande

3 ans après la publication de cet article,

je viens de lire dans "les bateliers du Rhône" de Françoise Bourdon

et voici ce que j'y ai lu

"il avait tourné la tête vers la fenêtre, vers les champs de garance........Manon et Marie s'étaient rendues sur la place du village....afin e retenir deux garançaïres......sous la canicule d'août, il était particulièrement pénible d'arracher les racines de garance profondément enchevêtrées. On estimait qu'un bon garançaïre creusait une tranchée d'une trentaine de mètres par jour...... Manon et Marie, qui avaient beaucoup de peine à manier la fourcassa, la fourche lourde de 25 à 30 kilos, étaient trempées de sueur....il fallait arracher les racines, les faire sécher, les porter au moulin, situé sur la route de Carpentras, pour extraire la poudre de garrance....la plante tinctoriale vendue à bon prix aux courtiers de la place Pie, en Avignon....la terre était craquelée par endroits. De nombreuses racines s'entassaient sur le plateau de la charrette. Le cheval, stoïque, patientait sous les rayons verticaux du soleil.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article