Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peinture (aquarelle, acrylique, encres), bois tourné, déco récup, le blog de nos passions mais aussi histoires, anecdotes, patrimoine de notre village du Lauragais : St Martin Lalande 11400 Aude

Saint Martin Lalande - archives VOIERIE RUISSEAUX....ENERGIES...

Aujourd'hui débute une série d'articles que j'aurais pu intituler "au fil du temps"

Certes, une énumération peut paraitre rébarbative, mais je suis sûre qu'elle suscitera l'intérêt des St Martinois et des natifs de St Martin Lalande

ces articles ne sont pas "figés" et seront mis à jour au fur et à mesure de mes découvertes

n'hésitez pas à me faire part de vos trouvailles

Saint Martin Lalande - archives VOIERIE RUISSEAUX....ENERGIES...
  • 1834 : réparation du pont de la Gajeanne par Raymond Malrieu, maçon à Lasbordes, car le "pont menace de s'écrouler". pour la somme de 415.60 Fr, Lasbordes participe pour 1/4 aux réparations pour la partie située sur son territoire
  • 1835 : les chemins vicinaux sont impraticables, même en été. pour extraire les récoltes on est forcé de passer par les champs qui longent ces chemins, ce qui entraine brouilles et procès. La mairie propose de prendre en charge certains passages comme communaux
  • 1836 : recreusement du Fresquel,(à noter que chaque année une dotation est notée dans les budgets pour entretien des ruisseaux) . Les débordements des ruisseaux sont plus conséquents : Fresquel et Treboul emportent les récoltes, une commission est désignée pour vérifier si la largeur des ruisseaux est bien conforme, quitte à l'augmenter si besoin
  • 1877 : l'enlèvement des pavés dans la rue principale est demandé car la rue est ravinée en plusieurs endroits mais les grandes réparations à l'école des garçons absorbent tout le budget
  • 1878: l'enlèvement des pavés dans les rues est demandée par les habitants du village suite aux intempéries ayant occasionné des glissements  dans les rues, l'enlèvement des pavés est voté ainsi que des travaux de terrassement pour réduire la pente , "ces travaux facilitent l'arrivée des charrettes directement au centre du village sans faire de détours"
  • 1878 : l'entretien des chemins vicinaux par des graviers provenant du Fresquel doit être revu, le Fresquel ne produit plus assez, une parcelle sera achetée à un habitant pour y remédier (Monsieur Falcou de St Martin Lalande)
  • 1885 : la commission départementale approuve le projet de classement comme vicinal ordinaire du chemin rural dit de St Papoul à St Martin Lalande
  • 1887 construction d’un cassis pavé au passage du Fresquel sur le chemin vicinal à Las Brughes, qui fera disparaitre l’entassement des boues dans le passage de la rivière
  • 1891 : éclairage public
  • 1893 : la mairie achète la parcelle n° 169A à M Penavayre François ce qui permettra le dégagement de la rue voisine après démolition, cette rue sur une longueur de 45m est large de 2.70m et ne permet pas aux habitant d'acheminer leur récolte. la mairie ne peut acheter d'un coup les 7 à 8 maisons qui permettraient cet agrandissement de rue et se propose de les acheter au fur et à mesure
  • 1895 : l'agrandissement de rue se poursuit avec l'achat de 2 maison supplémentaires (174-175 et 168) appartenant à Mme Marianne Esquirol veuve Guilhem
  • 1896 : on achète une nouvelle maison (173) à Claret Elisabeth et Jean pour poursuivre l'agrandissement de rue
  • 1897 : pose d'une passerelle sur le Fresquel au lieu dit "Pont coupé"
  • 1900: Les chemins du moulin de Guilhemat à Cadalenc et de Dreuilhe à la Fount del Prat sont devenus difficilement praticables suite aux éboulements, sont reconnus chemins ruraux car essentiels à la vie rurale, en conséquence longueur, largeur et limites vont être fixées
  • 1900: Classement en chemins ruraux des chemins de la Ginestelle ( allant du sol communal à la route nationale), de la Bordette (jusqu’à la nationale),
  • 1901 : on poursuit l’élargissement d’une rue par l’acquisition de la maison de Mme Cenet Paule épouse Sabatte Jean Paul (n°176A)
  • 1901 : projet d'élargissement du pont du Fresquel
  • 1901 : achat d'une maison à Apollonie Cenet épouse Jean Paul Sabatte (A176) pour poursuivre le projet agrandissement de rue
  • 1903 : le pavage des rues est à refaire à plusieurs endroits, l'entretien des promenades publiques a été un peu délaissé
  • 1904 : le projet d'élargissement du pont du Fresquel est toujours d'actualité
  • 1905 : les riverains propriétaires de métairies voisines du canal du midi aux environs de La Peyruque ont toujours utilisé les chemins de halage de l'écluse de La Peyruque à l'écluse de Guerre. cet accès est désormais refusé par le propriétaire du canal : l'Etat. Or, les autres accès sont difficiles et impraticables en hiver ; la commune intervient auprès de l'Etat arguant que les propriétaires des terres sont prêts à dédommager pour dégradations causées
  • 1906 : élargissement et redressement du pont du Fresquel jugé dangereux, plusieurs accidents sont survenus
  • 1907  : achat d'une parcelle à M. Fournol pour servir à extraire le gravier nécessaire à l'entretien des chemins de la commune (21.91hect pour 150F)
  • 1908 : le projet d'élargissement du pont du Fresquel est toujours en instance et devient urgent
  • 1913 :  on émet le vœu que l’administration supérieure procède au curetage et élargissement du ruisseau le Treboul avec curage à vif au lieu dit Pigassel sous les voutes du Canal du Midi afin d’éviter les dégats énormes causés par les débordements
  • 1913 : Le conseil émet le vœu que l’administration du canal du midi s’abstienne de déverser les eaux de St Ferreol dans le Fresquel et le Treboul afin d’éviter les inondations qui causent des dégats énormes et que ces eaux soit déversées directement dans la rigole et le Canal du Midi
  • 1920 :  Arreté du préfet de l’aude pour  le nettoyage du lit et des berges du Treboul, Ramon Paul et Brunel Barthelemy, riverains, sont désignés avec 2 conseillers pour superviser les travaux
  • 2014 : réfection de la voierie centrale entrainant la construction d'un parking salle des fêtes
  • 2014 : le chemin de Bassens est transféré dans le domaine communal (autrefois incorporé dans l'association foncière de remembrement)
  • 2014 : aménagement d'un espace pour dépot caissettes jaunes à Co d'En Sabatte
  • 2016 : éclairage public route de Lasbordes
  • 2015 : fin des travaux d'aménagement cœur du village commencés en 2014 (grand rue, trottoirs...)
  • 2015 : implantation de 2 abris bus au cimetière, rue du 8 mai des côtés seront rajoutés à l'abri bus existant
  • 2016 : les ralentisseurs font leur apparition sur les routes communales aux abords du village
  • 2016 : élargissement au croisement rue de l'Amourouse
  • 2016 : suite à la loi de 2005 et décret de 2006 pour l'accessibilité de la voierie aux personnes à mobilité réduite : la commune approuve le plan d'accessibilité proposé
  • 2016 : la société LOTIR PLUS souhaitee rétrocéder voierie, réseaux annexes du lotissement Paul Riquet à la mairie pour la somme de 1€ symbolique, la commune accepte le transfert dans le domaine public
  • 2016 : groupement de commandes de plusieurs communes pour la réfection de chaussées et trottoirs
  • 2016 : problème de sécurité sur l'ancienne 113 pour les enfants lors des trajets école- maison ou bus- maison, necessité d'aménager les abords de la RD116 jouxtant lotissement communal et station de relevage afin de sécuriser l'accès
  • 2017 : le petit chemin jouxtant le City Stade est détérioré, le revêtement de l'ancienne 113 se dégrade, rue des Pyrénées, la zone piétonne en terre battue doit être améliorée, le chemin du soleil reliant la 113 à la route de Pexiora et passant devant Les Cheminières nécessite un entretien urgent, les travaux rue des figuiers sont indispensables car le talus menace de s'effondrer
  • 2018 : rue des vents, chemin de Bassens et chemin de Cadalenc ont besoin d'entretien et nécessitent une demande de subvention, aux vues des nombreuses communes sinistrées de l'Aude liées aux inondations et aux fortes pluies, les subventions ne seront pas demandées par solidarité au profit des communes sinistrées
  • 2018 : projet de mise aux normes ancienne 113 : ralentisseurs, signalétique....
  • 2018 : équipement pour évacuation eaux de pluie et revêtement du parking hangar communal
  • 2018 : suite aux dernières pluies, l'évacuation du pluvial doit être améliorée à 3 endroits : lotissement Fontuile (mon papa m'a toujours dit que c'était de tout temps une zone marécageuse par temps de pluie et ce bien avant la construction du lotissement), ancienne 113 et Pont de Guilhemat
  • 2019 : apparition des premiers passages piétons
  • 2020 : création d'un trottoir "cheminement doux "dudu village au lotissement Fontuile et éclairage 
Saint Martin Lalande - archives VOIERIE RUISSEAUX....ENERGIES...
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article