Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peinture (aquarelle, acrylique, encres), bois tourné, déco récup, le blog de nos passions mais aussi histoires, anecdotes, patrimoine de notre village du Lauragais : St Martin Lalande 11400 Aude

Saint Martin Lalande - archives POLITIQUE- ARMEES

1878 : le maire et les conseillers écrivent au Président de la République (Jules Grévy) pour le féliciter de son élection

1886 à 1889 : grandes manœuvres militaires en présence d'officiers d'armées étrangères

1892 : réquisition militaire : inspection et classement des animaux qui peuvent être requis pour le service de l'armée

1897 : subvention spéciale accordée pour la construction d'un monument aux morts à Carcassonne

Chaque année, on voit apparaitre une dotation aux réservistes et territoriaux, la commune leur alloue une somme journalière en contrepartie des jours de mobilisation

5/11/1907 seul l’adjoint au maire est présent à la réunion du conseil municipal, a attendu 1h puis s’est retiré, la réunion n’a donc pas eu lieu idem en mars 1908

1915  vote de 2000f pour convalescence militaire, le château du fort est mis gracieusement à disposition par Mme Cathala propriétaire pour accueillir un groupe de 20 convalescents, le budget de la pompe à incendie qui n’a pas été achetée servira à couvrir ces dépenses, leur nourriture serait fournie par un traiteur Jean Doumenc, cette dépense apparaitra dans le budget sous l’intitulé « assistance aux convalescents militaires de l’hopital de St Martin Lalande »

1919 : une demande d'allocation journalière peut être demandée par les parents d'un fils appelé sous les drapeaux

1920 :" la commune a été très éprouvée par la guerre : 23 de ses enfants sont tombés glorieursement au champ d'honneur, contribuant par leur sacrifice à donner à la France une victoire digne d'elle,  leur souvenir doit être pour nous et les générations futures un gage de gratitude et de reconnaissance " pour perpétuer ce souvenir, monsieur le maire porpose de voter une somme por élever en leur mémoire un monument commémoratif

1920 : un devis est dressé par Pedussaud, maçon à Ricaud, pour la construction d'un momument aux morts : 8779f. une souscription publique a permis de récolter 5279f, ces fonds ont été recueillis par Etienne Gleyzes, épicier du village. l'emplacement choisi est dans le jardin public face à la mairie. l'inauguration eut lieu le 30 octobre (la commune a perdu 23 de ses enfants)

1920 : le président de l'association des mutilés de guerre de l'arrondissement de Castelnaudary demande une subvention, considérant que c'est un acte d'humanité, la commune leur accorde 25f

1921 : le conseil souhaite que l'inauguration du momument au mort reste dans les archives, un rapport sur cette journée est établi (résumé à retrouver dans mon article sur le momument aux morts ci après)

1921 : suite à la loi de 1920, plusieurs familles ont demandé le transfert des "restes" de ceux de leurs membres morts au champ d'honneur et ce, au frais de l'Etat comme prévu par cette loi. il y aura retour de 4 corps. l'Etat ne prend pas en charge la sépulture, la commune décide de leur donner gratuitement une concession perpétuelle à titre "d'hommage suprême à ceux qui ont donné leur vie"

1921 : réfection du mur de cloture du jardin public monument par Ramon, entrepreneur de maçonnerie à St Martin Lalande

1922 : subvention au Comité du monument de la Victoire et aux soldats de Verdun

1939 : l'Office départemental des anciens combattants a envoyé des insignes à vendre sur la voie pulique pour un monument à la gloire de l'infanterie Française, le conseil propose de remplacer cette vente par une subvention, renouvelée en 1940

1939 :circulaire du Préfet concernant l'aide à apporter aux mobilisés et à leur famille ; quêtes et dons sont notoirement insuffisants dans la communne pour faire parvenir un colis de Noël. Le conseil décide de voter une subvention de 1800 Francs au Comité local d'aide aux mobilisés

1941 : La commune a fait parvenir un colis de Noël aux mobilisés de la commune en 39 ; actuellement, un certain nombre de soldats et combattants du village sont prisonniers de guerre ; pour prouver l'interêt et la sollicitude que la commune leur porte, il conviendrait de voter un secours à chaque famille de prisonniers par l'envoi d'un colis de la part de la commune. Considérant que "les prisonniers souffrent loin de leurs familles et qu'il convient d'adoucir dans la mesure du possible ces souffrances, quil est difficile de faire un envoi direct par la mairie à chaque prisonnier, il est indiqué de faire effectuer ces envois par les familles qui recoivent les étiquettes délivrées par les autorités allemandes à cet effet". La commune donne 150 Francs par prisonnier

1942 : unes subvention de secours doit être versée aux prisonniers de guerre. Impossible de remettre une somme à chaque famille, la somme sera versée au Comité local d'aide aux prisonniers de guerre pour la confection de colis gratuits : 2400 Francs. autre subvention versée au Comité local de la légion des anciens combattants

1945 : mai : lettre du Conseil Municipal au gouvernement: " le conseil municipal, interprète de la volonté populaire assure au gouvernement provisoire de la République, son attachement aux institutions démocratiques, fidèle à l'esprit de la Résistance qui a libéré la Patrie et restauré la République et demande au gouvernement l'application immédiate du programme du Conseil National de la Résistance"

1945 : subvention à l'Association "fils de tués" de Narbonne

1947 : Gaston Rotelle reçoit la somme de 2500 Francs pour établissement du fichier électoral

1947 : les indemnités du maire passent de 4000 à 18 000 Francs, celles du 1er adjoint de 3600 à 9000 Francs. "considérant que les frais de fonction sont plus élevés qu'auparavant"

1949 : pour la fête du 11 novembre, le conseil invite les associations du village, le curé, la jeunesse et toute la population avec les enfants des écoles au défilé. Départ mairie, porche, rue du Paty, mare et retour monument aux morts pour dépôt de gerbes, puis dépôt de gerbes au cimetière sur la tombe de deux Nords africains.

1950 : fête du 11 novembre : défilé devant la mairie à la sortie de la mess, dépôt de gerbe au monument au mort et sur la tombe de deux Nords Africains au cimetière

1951 : subvention aux anciens combattants prisonniers de guerre, section locale : 2000 F

1952 : le maire de Carcassonne demande une subvention pour le rétablissement du monument élevé à la mémoire de Barbès et enlevé par les allemands sous l'occupation. une subvention de 2000 Francs est accordée

1953 : fête du 11 novembre, dépôt de gerbes comme les années précédentes et bal à la Maison du peuple ; la musique sera louée par les jeunes

1954 : voeu pour le rejet des accords de Bonnet du traité de Paris suite à circulaire de mars : Le Conseil National du Mouvement de la Paix demande le vote par le conseil municipal, d'un voeu contre les accords de Bonn et le traité de Paris. Le conseil municipal émet le voeu suivant : "ému par les conséquences imprévisibles de la ratification éventuelle par le parlement des accods sur la Communaudé Européenne de Défense ; considérant qu'une allemagne réarmée ne s'émancipera pas des entraves auxquelles elle se soumet pour obtenir justement ce réarmement et ne se livrera ensuite à une agression déterminée ; émet le voeu que la France ne se lie pas dans la CED ou aucune autre solution de rechange dans la mesure où elle obtiendr, au préalable, d'indispensables garanties politiques et ou elle pourra augmenter son potentiel économique et militaire par l'arrêt néfaste de la guerre d'Indochine et le rapatriement de son corps expéditionnaire"

1954 : le 11 novembre sera célébré avec un éclat plus particulier que de coutume, la municipalité paiera la musique (musiciens et nourriture), une amicale d'anciens combattants et prisonniers des 2 guerres est en voie de formation, un banquet aura lieu à la Maison du Peuple et le conseil municipal participera en partie aux dépenses, sans dépasser 500 Francs par convive.

2013 : inauguration de la plaque commémorative "guerre d'Algérie 1962"

2015 : deux listes aux élections municipales

2019 : deux listes aux élections municipales

Saint Martin Lalande - archives POLITIQUE- ARMEESSaint Martin Lalande - archives POLITIQUE- ARMEES

photos : archives familiales

vous pouvez retrouver l'article sur le monument aux morts et un résumé de son inauguration en 1921 ici

Saint Martin Lalande - archives POLITIQUE- ARMEES

mes articles archives ne sont pas figés et sont régulièrement mises à jour en fonction de mes trouvailles

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article