Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peinture (aquarelle, acrylique, encres), bois tourné, déco récup, le blog de nos passions mais aussi histoires, anecdotes, patrimoine de notre village du Lauragais : St Martin Lalande 11400 Aude

Saint Martin Lalande - un Prince noir sur la lande - 1355

Pas vraiment venu pour faire du tourisme cet anglais qui vint nous visiter en 1355.

Ce prince de Galles, fils ainé d’Edouard III fut envoyé pour protéger les possessions aquitaines en France, il mena campagne à travers le Sud Ouest et dans notre Lauragais 

Saint Martin Lalande - un Prince noir sur la lande - 1355

 On l’appelait le « Prince Noir » et il n’avait pas que l’habit de noir, aux vues des pillages et massacres qu’il fit tout au long de sa route, à l’aller Castelnaudary fut détruit, au retour Limoux et Fanjeaux furent incendiés pour ne citer que quelques uns des 400 bourgs et villages détruits (environ)

Saint Martin Lalande - un Prince noir sur la lande - 1355

Et du noir on venait déjà d’en broyer puisque nous venions de subir un épisode de peste noire

Il passa donc à St Martin Lalande à l’aller, quels en furent les dégâts, on ne sait vraiment ;  Jean Fabre  nous dit : « Dimanche 1er novembre, le Jour des Saints, l'armée s'est reposée; certains des hommes sont sortis et ont pris une ville, ce serait Pexiora, dont les habitants ont payé 10 000 florins pour être épargnés avec leurs marchandises. Lundi, ils ont traversé St. Martin Lalande et une grosse ville appelée Villepinte, pénétrant sur les terres de Carcassonne; le prince a été logé dans un village appelé Alzonne. « Tant chevauchèrent les Anglais et les Gascons, brûlant et ruinant tout le pays, et conquérant villes et châteaux qu’ils arrivèrent jusqu’à la Cité de Carcassonne.  »

on retrouve des propos similaires dans le livre "le Prince Noir en Aquitaine" de Joseph Moissant

" depuis Toulouse jusqu'à Carcassonne, par Montgiscard, Villefranche, Avignonnet, Monç saint Puelles, Castelnaudary, Saint Martin Lalande et Villepinte, la fumée des incendie et le vol des corbeaux s'abattant sur les cadavres  indiquaient la route suivie par les Anglo-Gascons. De combat, peu ou pas. Forcer l'entrée des villes et des châteaux forts, s'emparer du mobilier, surtout bruler les moulins, piller les provisions de grains, voilà les évènements ordinaires de chaque jour"

Son périple déborda donc des limites de l’Aquitaine. Son but étant de s’emparer des richesses du territoire, il trouva dans  le Lauragais  une riche région (céréales, vignes, pastel, élevage ovin base d’une importante draperie)

Saint Martin Lalande - un Prince noir sur la lande - 1355

source : "les campagnes du Lauragais à la fin du Moyen Âge" par Marie Claude Marandet - articles de Jean Fabre, association de recherches de Baziège : ARBRE - Couleur Lauragais, article de Jean Odol (carte ci dessus et lien vers l'article ce après) - "Le Prince Noir en Aquitaine" de Joseph Moissant

6 mois sont passés après mon article et aujourd'hui La Depêche du Midi nous apprend que Lucien Ariès vient de publier son dernier ouvrage qui traite de la chevauchée du Prince Noir

je vais essayer de me le procurer pour en savoir plus

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
En fait ce ne seraient pas les habitants qui ont pu payer une telle somme pour être épargnés. Ils ont bénéficié de la richesse des Hospitaliers qui avaient au village une importante commanderie ainsi qu'un hôpital .
Répondre
B
super ! nous en savons un peu plus sur Pexiora également, et cette info je ne l'avais vue dans aucun des ouvrages consultés